Création 2008

Spectacle de danse multimédia spécialement conçu  pour la scène et pour des architectures en extérieur.
Festival de Rue de Ramonville, 13 septembre 2008

Utilisant danse et projections vidéo, Il peut s’adapter, selon la lumière ambiante et les conditions d’éclairage à des espaces de nature différente (scène de théâtre, scène circulaire, friches, parcs, etc.) et peut s’offrir au regard du spectateur dans une vision circulaire (à la fois au niveau du sol et en surplomb). Dans un espace circulaire magique, trois femmes, enfermées dans l’espace réel et dans l’imaginaire de l’inconscient collectif, dansent la femme adorée et sacrifiée, idéalisée et culpabilisée telle l’amazone, la nymphe, la sorcière, le cygne, le sylphe…

Rebus explore comment du sens naît dans un environnement urbain en mouvement,reconstitution et contradiction perpétuels.De nouveaux sens multiples se construisent à partir de  fragments perçus dans un contexte de flux ininterrompu d’informations et d’images. Les citations de courts fragments de danses très connues, comme Le Sacre du Printemps et Le Lac de Cygnes, reprises dans un contexte détourné, créent ici un monde parallèle qui essaye de se réinventer et de se comprendre sans cesse.

Les choix de dynamiques fortement contrastées dans la danse, les images projetées, les éléments musicaux (sonorisation tournante), alimentent l’esthétique de ce spectacle qui peut envisager un travail chorégraphique en écho réalisé avec des danseurs de la ville d’accueil. La création dansée s’accompagne d’une création vidéo et musique originales.

Direction artistique et chorégraphique : Anne Holst et Jean-Marc Matos

Danse contemporaine – création vidéo – création musicale pour le Festival Arto, Ramonville, 13 septembre 2008

Télechargements:

descriptif complet

[flagallery gid=2 name= »K-danse »]

(photos de Raphaël Kann)