L’édition Metabody_Toulouse 2020 propose

Quatre périodes, quatre lieux, sur le thème :

« Corps distants – Corps à Bande passante Large/Étroite »
(dans nos temps algorithmiques et de distanciation sociale) >> Voir texte complet en bas de page et dossier-programme

Projets explorant la télé présence, la proprioception, la proxémique et la composition chorégraphique à distance

– du 26 au 30 octobre – Théâtre des Mazades :
Résidence de création avec le performeur et philosophe Jaime del Val (Reverso/Metabody) en collaboration avec Jean-Marc Matos (Cie K. Danse) et les participants de l’atelier de formation/création – visites possibles en fin de journée et présentation de sortie de résidence le 30 octobre, Théâtre des Mazades, Toulouse 16h.

– les 16 et 17 novembre – Théâtre Marcel Pagnol, Villeneuve-Tolosane :
Séance expérimentale de « danse en ligne » en collaboration à distance avec les compagnies Col’jam (Casablanca, Maroc), Konic Thtr (Barcelone, Catalogne) et Reverso (Madrid, Espagne).

– du 30 novembre au 4 décembre – la Place de la Danse CDCN Toulouse-Occitanie :
Résidence de recherche-création-formation, sur le thème « Laboratoire-Fabrique du Mouvement-Composition chorégraphique à distance ». Séances animées par Jean-Marc Matos, adressées à des danseurs.e.s confirmé.e.s ou pas et à de jeunes créateurs toulousains. Pendant la semaine, des intervenants sont invités : le roboticien Thomas Peyruse, etc.
Recherche autour de la création 2021 « Gameplay Level2 ».
Studio 48 rue de la République, Toulouse.

– les 17 et 18 décembre – Centre culturel Bellegarde, Toulouse :
Séance expérimentale de « danse en ligne » en collaboration à distance avec les compagnies Col’jam (Casablanca, Maroc), Konic Thtr (Barcelone, Catalogne) et Reverso (Madrid, Espagne).

Metabody_Toulouse 2020

Plateforme transdisciplinaire Danse / Technologies numériques

Metabody_Toulouse est une plateforme – laboratoire de recherche et création, issue du projet européen Metabody, qui s’adresse de manière transdisciplinaire à des artistes, chercheurs, scientifiques, technologues créatifs, pour travailler à élaborer des scénarios d’avenir autour du corps humain en relation avec les technologies numériques. Elle est animée, depuis 2013, par la Cie K. Danse.

Les partenaires sont à la fois des acteurs toulousains, régionaux, français et internationaux, invités à participer selon les thématiques annuelles proposées.

Chaque année, Metabody_Toulouse propose des séances d’expérimentation artistique, formation, recherche, sensibilisation et création, ouvertes à tous les publics, de tout âge, amateurs et professionnels.

Pour l’édition 2020, la thématique s’articule autour du « corps distant » dans toutes ses situations et les capacités à rendre présentes et sensibles des expériences physiques partagées, entre espaces plus ou moins éloignés.

Site Metabody_Toulouse : https://www.k-danse.net/organisation-evenements/

Projet soutenu par la Ville de Toulouse, le Département de la Haute-Garonne, la Communauté européenne (dissémination des projets partenaires), l’INAEM (Instituto Nacional de las Artes Escénicas y Musicales, Espagne). Accueilli par le Centre culturel Bellegarde, le studio La Vannerie, le Théâtre des Mazades, le Théâtre Marcel Pagnol de Villeneuve-Tolosane, la Place de la Danse CDCN Toulouse-Occitanie.

Texte « thématique »
Alors que la digitalisation du monde s’accélère avec la pandémie en cours il est devenu d’autant plus urgent de redéfinir les technologies de communication à distance et d’inventer des relations de télé présence qui puissent nous permettre d’accéder à un corps dit de « bande passante plus large », capable d’offrir un spectre élargi de perceptions sensori motrices.
C’est dans ce contexte que l’édition de Metabody_Toulouse 2020 propose d’aborder le thème du « corps distant » en imaginant un dispositif constitué de deux installations immersives physiquement séparées et équipées pour simuler des rencontres inédites de télé présence, via des capteurs corporels et physiologiques, créant ainsi un « troisième » espace commun à la fois physique et virtuel. L’accent est mis sur la proprioception, le sens qui nous permet de ressentir de l’intérieur les mouvements du corps, le toucher, la proxémique, et comment les enrichir dans des situations de télé présence. Une dramaturgie adaptée implique les désalignements progressifs d’une personne confinée, masquée, contrainte qui déploie sa liberté de mouvements dans une série de périples à l’intérieur du corps, tout en l’augmentant. Une odyssée du corps en 2020.  

Proposition de fonctionnement :

  • Sur semaine de 5 jours, du lundi au vendredi, de 10h à 17h
  • Sur 2 jours, de 10h à 19h
  • Préparation dansée tous les matins, expérimentation-création les après-midis
  • Ouverture au public tous les jours (si possible), entre 16h et 17h
  • Présentation publique (si possible) de fin de résidence et performances, le dernier jour à 16h
  • Transmissions « live » sur internet, tous les jours